Évaluation de la dangerosité

Du fait du classement de la fumée de soudage parmi les substances dangereuses, il faut faire une évaluation de dangerosité. Celle-ci se fait en 5 étapes simples:

1. Composition de la fumée de soudage, influencée par:

  • le matériau de base,
  • les traitements,
  • les métaux d’apport et 
  • les gaz émis lors de la transformation.

2. Détermination des caractéristiques néfastes pour la santé des différents composants de la fumée de soudage:

  • substances nocives pour les voies respiratoires et les poumons (par exemple oxydes de fer, dioxyde d’aluminium)
  • substances toxiques ou toxiques parce qu’elles sont irritantes (par exemple oxyde manganèse, oxyde de cuivre, oxyde de zinc)
  • substances cancérigènes (par exemple alliages de chrome(VI), oxyde de nickel)

3. Détermination de la classe de dangerosité en fonction du procédé.

4. Détermination des conditions de travail

  • Locaux
  • Position du corps et de la tête en position contraignante
  • Durée du soudage

 

5. L‘évaluation globale de la dangerosité se fait à partir de la classe de dangerosité (étape 3)
    et des conditions de travail (étape 4).

  • La dangerosité peut par exemple être plus élevée dans le cas d’une longue durée de soudage et/ou d’une position contraignante
  • Par contre, la dangerosité peut être moindre en cas de travaux de soudage de courte durée effectués en extérieur.
     

>> 1. apercu
>> 3. Mesures à prendre
>> 4. Contrôle d‘efficacité